review

Marcella : le métamorphose d'une pizzeria

© Saskia Vanderstichele
Onze score

C’est l’une de ces métamorphoses comme on les aime : le caviste à barbe Tonton Marcel s’est mué en une féminine néo-pizzeria au goût du jour. Totale réussite.

Tonton Marcel, vous vous souvenez ? Au bout de la rue du Bailli, cette enseigne imaginée par Laurent Hetmanczyk ne manquait pas de charme. La trame ? Une cave, où l’on croisait parfois l’acteur Jérémie Renier, qui alignait de belles références de vins naturels et biodynamiques. Après plusieurs mois de fermeture, l’adresse vient de rouvrir. Signe particulier, elle n’a plus rien à voir avec son ancienne affectation. L’espace a fait place à un épatant décor en phase avec l’air du temps. Assez brute et ponctuée de colonnes en béton, la salle agence mobilier en bois ainsi que banquettes en cuir, plafond noir texturé, luminaires en osier et joli pan de mur carrelé de vert. Le clou du spectacle ? Un four à pizza en cuivre qui aimante tous les regards. Derrière celui-ci, c’est selon nous une première à Bruxelles, on découvre non pas un pizzaïolo mais… une pizzaïola, une jeune femme qui manie avec brio la pelle à pizzas. Ces dernières sont impressionnantes, proposées selon le goût napolitain – pour rappel, une pâte résistante sur les bords et molle en son centre.

Il ne faut surtout pas passer à côté de la Bottarga (17,50 euros), une composition redoutable qui panache tomates jaunes de variété giallo, stracciatella crémeuse et, bien sûr, bottarga, des œufs de poisson séchés conférant un goût iodé à l’ensemble. Sans oublier, une touche inédite, porteuse de fraîcheur, que l’on doit à des zestes de citron vert. Du haut vol, sans hésiter. Dans la foulée, on a pu tester la très bonne version végétarienne (15,90 euros), qui tient magnifiquement la route en raison de légumes fondants, ou encore l’excellente Salsiccia (15,60 euros) proposée avec une saucisse toscane au fenouil de grande qualité. Mention également pour les entrées plus que convaincantes, à l’image de la burrata bio (14,90 euros) qui, plutôt que d’être accompagnée par de simples tomates cerises crues, mise sur une préparation poêlée et adoucie avec du sucre de canne.

Redoutable ! À cela, il faut ajouter une carte de vins nature étendue qui ne peut que séduire les amateurs du genre – on pense tout particulièrement aux différentes propositions de jus macérés, ces vins dits « orange » dont la palette gustative se situe entre le blanc et le rouge. L’honnêteté recommande de terminer par un avertissement : Marcella est un endroit vivant, bruyant et bondé… mieux vaut l’éviter si on est à la recherche d’un face-à-face intime.

MARCELLA : Baljuwstraat 106 rue du Bailli, Elsene/Ixelles, 02-751.44.49 di/ma/Tu > za/sa/Sa 12 > 14.30 & 18.30 > 23.00

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Oproep: Lees of reageer je wel eens op online comments, op nieuwssites of social media? Wil jij bijdragen aan een constructief online debat? Doe dan nu mee met het RHETORiC-onderzoek en ontvang een waardebon. Meer info en inschrijven.

Nieuws en cultuur uit Brussel in je mailbox?