review

Rebel : un concept qui explose tous les codes

© Saskia Vanderstichele
Onze score

Cela fait un moment que la mouvance des vins naturels se cherchait un nouveau format de restaurant. Mission accomplie pour Rebel, un concept hybride qui explose tous les codes.

Installé sur un coin de rue, Rebel se profile comme la dernière sensation du moment. On doit cette adresse à un duo - Paul-Antoine Bertin et Léo Robert – épaulé par Naomi Nsungu, une jeune femme qui a fait ses armes chez Maxime Colin. Le dénominateur commun entre ces trois acolytes ? Ils sont liés à Ötap, un endroit prisé du quartier du Châtelain pour lequel on avoue n'avoir jamais vibré.

Confession : après la découverte de la nouvelle enseigne, on est prêt à revoir tous nos jugements. Pourquoi ? Parce que ce trio de petits malins vient de signer le lieu décomplexé que tout le monde attendait. Explications. S'il a contribué à redéfinir l'œnologie – ce que quelques-uns n'arrivent toujours pas à accepter -, le vin naturel va de pair avec une profonde révolution des mentalités et des codes gastronomiques. La nature se cherchait donc un nouveau format gastronomique, quelque part entre le bar à vins – dont les planches de charcuteries lassent – et le restaurant à proprement parler – dont le formalisme ennuie.

Rebel a trouvé la formule qui congédie le mauvais et retient le meilleur. Dépouillée, la salle en triangle s'articule autour d'un bar carrelé. Des tabourets s'alignent des deux côtés. Cette déhiérarchisation festive de l'espace réjouit dans la mesure où elle décontracte totalement l'endroit. Aux murs, les étagères alignent des quilles jouissives : vins d'Ardèche d'Anders Frederik Steen, Magnums de gueuze en provenance de Drie Fonteinen ou encore Catavela blanc venu d'Emilie-Romagne (notre choix à 7 euros le verre). Pour accompagner ces merveilles, on débute d'abord avec des amandes fumées (4 euros), d'excellentes sardines bretonnes (8 euros), du pain de l'excellente boulangerie Grain (3 euros) et son incroyable beurre maison aux cèpes.

Passées ces mises en bouche, les vraies bonnes surprises commencent, soit des préparations sophistiquées sans être pédantes. Ce coup de force prend la forme de champignons des bois (10 euros) servis avec crème de parmesan, noisettes et chips de topinambour pour la note croquante. Un délice. Idem pour le tartare de bar (11 euros) accompagné d'un condiment japonais à base de sésame, le furikake, ainsi la très croquante épaule de porc (10 euros) proposée avec une mousse aux poivres. Rebel n'est pas bêtement atypique, cet endroit est en phase avec son époque, il fait sens et incarne un nouveau souffle pour Bruxelles.

REBEL
rue Lesbroussartstraat 48, Elsene/Ixelles, 0478-08.00.88, Facebook: rebelwinebarbxl
wo/me/We > zo/di/Su, vanaf/à partir de/from 17.00

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Oproep: Lees of reageer je wel eens op online comments, op nieuwssites of social media? Wil jij bijdragen aan een constructief online debat? Doe dan nu mee met het RHETORiC-onderzoek en ontvang een waardebon. Meer info en inschrijven.

Lees meer over

Bruxelles dans votre boîte mail?